Qui était René Schwartz ?

-A A +A
16 Avril 2019

La Ville de Thionville vient d'inaugurer les nouveaux aménagements du Square René Schwartz, avenue Albert 1er. Mais savez-vous qui était René Schwartz ?

Joseph Charles René Schwartz est né en août 1906 à Nilvange. Après avoir fait ses études secondaires au lycée Charlemagne, il entreprend de brillantes études de droit à la Faculté de Nancy. Devenu avocat au barreau de Thionville en 1931, il entame une carrière politique en tant que conseiller municipal à partir de 1935.

A la déclaration de guerre, l’élu est mobilisé comme lieutenant de réserve. Il est fait prisonnier le 19 juin 1940, entre Nancy et Toul, lors d’une patrouille de protection de retraite qu’il commandait personnellement. Après avoir été interné à l’Ecole Nationale Professionnelle de Nancy en juin, libéré fin juillet et démobilisé en septembre à Saumur, il revient à Thionville mais disparaît de la vie publique. Mais cela ne l’empêche pas de défendre avec vigueur les compatriotes et alliés poursuivis devant les tribunaux spéciaux allemands.

Dès le premier jour de la Libération, il revient à la mairie où il assume, sous les obus qui pleuvaient sur Thionville, les fonctions municipales et y rétablit l’administration communale française. Il est nommé vice-président de la délégation municipale provisoire qui perdit glorieusement son président, M. Georges Marchal, tué en pleine ville par un éclat d’obus, le 19 septembre 1944, puis adjoint, après le retour de M. Henri Léonard, ancien maire de la ville. Après avoir été remobilisé une quatrième fois, de mars à août 1945, Me Schwartz est élu maire en octobre 1945. C’est le plus jeune maire que Thionville ait jamais connu.

Les Thionvillois semblent apprécier l’homme puisque ce dernier est réélu en 1947, 1953 et 1959. A ce mandat local va s’ajouter un mandat national car, en 1948, il est élu sénateur de la Moselle. L’année 1959 est pour lui une année de grâce. Dans un premier temps, il est réélu sénateur, puis, dans un second temps, il se voit conférer la croix de commandeur de l’Ordre de la Couronne de Chêne des mains de son excellence l’ambassadeur du Luxembourg à Paris et, dans un troisième temps, il est nommé juge suppléant à la Haute Cour de Justice. Malheureusement, René Schwartz décède, en mai 1960, au cours d’un voyage d’étude sénatorial en Autriche.

L’annonce de son décès a provoqué une vive émotion aussi bien auprès des Thionvillois que des politiciens locaux et étrangers. Nombreux seront les personnalités à lui rendre un vibrant hommage. Les Thionvillois n’oublient pas qu’ils lui doivent de nombreuses réalisations telles que l’ancienne caserne des pompiers, le théâtre-gymnase, le stade de Guentrange, la piscine, quatre groupes scolaires, etc.

En novembre 1961, le Conseil municipal décide de rendre une dernière marque de respect à son sénateur-maire en débaptisant le square du Lycée pour en faire le « square René Schwartz ».
 

 

 

 

-A A +A

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public